indigo


indigo

indigo [ ɛ̃digo ] n. m.
• 1578; mot esp., du lat. indicum « indien »
1Matière tinctoriale bleue, obtenue primitivement à partir de l'indican extrait de l'indigotier, obtenue aujourd'hui par synthèse. L'indigo naturel est d'un bleu foncé avec des reflets violets ou rougeâtres.
2Bleu violacé très sombre; spécialt Une des couleurs fondamentales du spectre solaire. Des indigos. Appos. Bleu indigo. Adj. inv. Ciel indigo, robes indigo.

indigo nom masculin (portugais indigo, du latin indicum, indigo, de Indicus, Indien) Colorant naturel bleu extrait de plantes. Couleur bleu foncé. ● indigo (difficultés) nom masculin (portugais indigo, du latin indicum, indigo, de Indicus, Indien) Accord Le nom prend la marque du pluriel, mais l'adjectif reste invariable : les indigos du commerce sont naturels ou obtenus par synthèse ; des tuniques indigo.Voir grammaire : noms de couleur. ● indigo (expressions) nom masculin (portugais indigo, du latin indicum, indigo, de Indicus, Indien) Carmin d'indigo, dérivé disulfoné de l'indigo. Indigo blanc, composé C16H12N2O2, qui résulte de la réduction de l'indigotine. Indigo bleu, synonyme de indigotine. ● indigo (synonymes) nom masculin (portugais indigo, du latin indicum, indigo, de Indicus, Indien) Indigo bleu
Synonymes :
indigo adjectif invariable Bleu foncé : Des couleurs indigo.indigo (difficultés) adjectif invariable Accord Le nom prend la marque du pluriel, mais l'adjectif reste invariable : les indigos du commerce sont naturels ou obtenus par synthèse ; des tuniques indigo.Voir grammaire : noms de couleur.

indigo
n. m.
d1./d Matière colorante bleue tirée de l'indigotier ou de la liane à indigo. L'indigo est utilisé pour teindre les pagnes.
|| Cette couleur bleue.
(En appos.) Bleu indigo.
|| (Afr. subsah.) Tissu teint à l'indigo.
d2./d Colorant bleu de synthèse.
d3./d Une des couleurs fondamentales du spectre solaire (longueur d'onde: env. 0,44 mum).

⇒INDIGO, subst. masc. et adj.
I. — Subst. masc.
A. — Matière colorante bleue violacée, extraite par fermentation ou ébullition des feuilles et des tiges de l'indigotier ou fabriquée par synthèse. Colle, marchand, pain, tablette, teinture d'indigo; courtier en indigo. Il [un train] emportait un certain nombre de voyageurs (...) et des négociants en opium et en indigo (VERNE, Tour monde, 1873, p. 46).
P. ell. (Bleu d')indigo. La couleur bleue de l'indigo. Le ciel tourna, devint bleu d'indigo (MONTHERL., Songe, 1922, p. 165).
P. ext. Tout bleu ressemblant à celui de l'indigo :
À quelques centaines de mètres, une barque blanche, incroyablement lumineuse, glissait sur l'indigo de la mer.
MARTIN DU G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 645.
OPT. Une des couleurs fondamentales du spectre solaire. Il [Newton] y a donc introduit arbitrairement, sous le nom d'indigo, une septième couleur, qui n'est cependant qu'une nuance du bleu (Ch. BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 361).
B. — Plante fournissant l'indigo. Synon. indigotier. Culture de l'indigo. Le coton, l'indigo, les cannes à sucre, le café, naissent sans culture sous les pas de l'habitant qui les dédaigne (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 354). — Et mes quatre cent mille plants d'indigo au Limbé! ajoutait un planteur (HUGO, Bug-Jargal, 1826, p. 73).
II. — Emploi adj. invar. Qui a la couleur bleue de l'indigo. Ciel, mer, robe, ton indigo. Il s'arrange un cabinet de travail orange avec des baguettes et des plinthes indigo (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 326).
REM. 1. Indican, subst. masc. ,,Glucoside extrait des feuilles de l'indigotier [infra dér.]. L'indican, corps amorphe, soluble dans l'eau et l'alcool, contient le principe colorant de l'indigo`` (ROB.; ds Nouv. Lar. univ.). 2. Indigomanie, subst. fém., hapax. Manie de l'indigo. L'indigomanie, qui a fait tant de ravages dans les rangs de ces peintres, semble avoir définitivement échoué sur un ancien élève de Bonnat, sur M. Caillebotte (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 109). 2. Indigoteur, subst. masc., hapax, péj. Fabricant d'indigo. Ce n'était pas un cotonnier, mais un indigoteur (FLAUB., Corresp., 1853, p. 354).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1544 indico (J. FONTENEAU, La Cosmographie, p. 379 ds ARV., p. 272 : En ces terres [de la côte occidentale de l'Inde] y a forces gynjambre et sandart, laquabre, indico et mirabolanes); 1578 indigo (doc. ds G. FAGNIEZ, L'économie sociale de la France sous Henri IV, p. 378 d'apr. M. HÖFLER ds Cah. Lexicol. t. VI, 1965, p. 93 : les teinturiers de drap usent pour le present plus que la moitié de l'anil de Barbarie et de l'indigo de Port-Ingade). Prob. empr., en raison de la localisation géogr. des 1res attest. et malgré l'écart chronol., au port. indigo (cité comme mot port. en 1695 dans le traité lat. de Rumphius, v. DALG.) : Fonteneau, dans le même passage que celui cité supra 1544, souligne en effet la puissance et le rôle commercial des Portugais aux Indes (v. ARV., loc. cit.). L'ital. indaco, très anciennement attesté (vénit. indego en 1246; ital. indaco en 1334 d'apr. BATT.; v. aussi DALG.) est à l'orig. des deux formes éphémères indaco (1556) et indacum (1575) citées ds ARV., pp. 272-273. Ces mots sont issus du lat. indicum « indigo » (PLINE), neutre substantivé de l'adj. indicus « indien ». Fréq. abs. littér. : 126.
DÉR. 1. Indigoterie, subst. fém. a) Terre sur laquelle on cultive les indigotiers. Tous les possesseurs d'indigoteries font de mauvaises affaires (GOBINEAU, Corresp. [avec Tocqueville], 1856, p. 255). b) Usine dans laquelle on prépare l'indigo. Dans nos îles, on appelle indigoterie, toute plantation où l'on cultive l'indigotier. On donne aussi ce nom aux cuves de maçonnerie destinées à la fabrication de l'indigo (...). Chaque indigoterie est composée de trois cuves (Nouv. dict. d'hist. naturelle, Paris, Deterville, t. 16, 1817, p. 161). []. Att. ds Ac. dep. 1798. 1re attest. 1657 Indigotterie (lettre du 15 janv. ds DU TERTRE, Hist. gen. des Antilles, I, p. 515 d'apr. ARV., p. 279); de indigo, suff. -terie (-erie). 2. Indigotier, subst. masc. a) Arbuste des pays chauds de la famille des légumineuses papilionacées des feuilles duquel on extrait l'indigo. Indigotier franc, indigotier des Indes. Autour d'eux verdoient des cotonniers, des indigotiers (DU CAMP, Nil, 1854, p. 88). b) Fabricant d'indigo. (Dict. XIXe et XXe s.). c) Ouvrier travaillant dans une indigoterie. (Dict. XIXe et XXe s.). J'ai eu à Saint-Domingue un nègre indigotier qui, avant de couler sa cuve en goûtoit toujours l'eau (...) mon indigotier tiroit le meilleur parti de la même herbe (Nouv. dict. d'hist. naturelle, t. 16, Paris, Deterville, 1817, p. 165). []. Att. ds Ac. dep. 1835. 1res attest. a) 1718 « plante des pays tropicaux dont les feuilles fournissent l'indigo » (Hist. de l'Acad. royale des Sciences, année 1718, Bot. ds ARV., p. 279), b) 1722 « fabricant d'indigo » (LABAT, Nouveau Voyage aux Isles de l'Amerique, I, p. 286, ibid., p. 280); de indigo, suff. -tier (-ier). 3. Indigotine, subst. fém. Principe colorant de l'indigo. On obtient facilement de l'indigotine à peu près pure et sous forme de cristaux en sublimant l'indigo du commerce (A. WURTZ, Dict. chim., t. 2, 1er vol., 1873, p. 100). []. 1re attest. 1828 (DOIN, Dict. teint.); de indigo, suff. -tine (-ine).
BBG. — ARV. 1963, pp. 272-280. - BOULAN 1934, p. 76.

indigo [ɛ̃digo] n. m. et adj. invar.
ÉTYM. 1578; indico, 1544; mot port. ou esp., du lat. indicum (qui avait déjà donné l'anc. franç. inde), neutre substantivé de l'adj. indicus « de l'Inde », de India. → Indien.
1 Substance colorante bleue, extraite autrefois de l'indigotier ou du pastel, obtenue aujourd'hui par synthèse. Colorant; indican, indigotine, et préf. ind(o)-. || L'indigo naturel est d'un bleu foncé avec reflets violets ou rougeâtres. || Indigos d'Asie (du Bengale), d'Afrique, d'Amérique (du Guatemala). || Pains, tablettes d'indigo. || L'indigo s'emploie industriellement par teinture et par impression. || Indigo artificiel, synthétique. Aniline (bleu d').Indigo soluble (ou carmin d'indigo).Des indigos.
1 Les teinturiers ne sauraient faire le bleu sans indigo : les Anciens le tiraient de l'Inde orientale; il a été transplanté, dans les temps modernes, en Amérique (…)
G.-T. Raynal, Hist. philosophique, VI, 17.
2 Par appos. || Le bleu indigo, et, ellipt, l'indigo : la couleur bleue de l'indigo, et, par ext., tout bleu d'aspect semblable. || Des bleus indigo, des indigos.Adj. invar. || Une Amérique indigo peinte sur un globe (cit. 11) terrestre.
2 (…) le ciel indigo, l'air léger, les montagnes pierreuses relevées par des touches d'ocre et de safran formaient un tableau de lumière et de bonheur.
A. Maurois, Vie de Byron, I, XIII.
Spécialt. || L'indigo : une des couleurs fondamentales du spectre.
tableau Désignations de couleurs.
3 Plante qui fournit l'indigo. 1. Indigotier. || La culture de l'indigo.
3 Le vieillard avait travaillé toute la journée à son carré d'indigo (…)
Hugo, les Misérables, IV, II, III.
DÉR. Indigoterie, 1. indigotier, 2. indigotier, indigotine.
COMP. Indigoïde.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Indigo — In di*go, a. Having the color of, pertaining to, or derived from, indigo. [1913 Webster] {Indigo berry} (Bot.), the fruit of the West Indian shrub {Randia aculeata}, used as a blue dye. {Indigo bird} (Zo[ o]l.), a small North American finch… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Indigo — In di*go, n.; pl. {Indigoes}. [F. indigo, Sp. indigo, indico, L. indicum indigo, fr. Indicus Indian. See {Indian}.] [1913 Webster] 1. A kind of deep blue, one of the seven prismatic colors. [1913 Webster] 2. (Chem.) A blue dyestuff obtained from… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • indigo — INDIGÓ, indigouri, s.n., adj. invar. 1. s.n. Una dintre culorile fundamentale ale spectrului luminii, cuprinsă între albastru şi violet. 2. adj. Care are culoarea descrisă mai sus. 3. s.n. Materie colorantă albastru închis, extrasă din frunzele… …   Dicționar Român

  • Indigo — Smn ein dunkelblauer Farbstoff per. Wortschatz fach. (14. Jh., Form 17. Jh.) Entlehnung. Die frühere Form spmhd. indich ist entlehnt aus l. indicum, dieses aus gr. indikón, eigentlich der indische (Farbstoff) . Danach Indigo im Anschluß an obit.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Indigo — Indigo, blauer Farbstoff aus dem Pflanzenreich, s. Farbstoffe, pflanzliche (Bd. 3, S. 638), Indigodruck, Indigokarmin, Indigoküpen. – Indigo, chinesischer, grüner, s. Chinesischgrün; Indigo, künstlicher, s. Farbstoffe, künstliche… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Índigo — puede referirse a: Un color, también llamado añil. La planta (del género Indigofera), de donde se extrae el tinte llamado añil o índigo. El tinte extraído de esta planta. Una serie de televisión chilena transmitida por Mega. Los niños índigo. Una …   Wikipedia Español

  • indigo — 1550s, from Sp. indico, Port. endego, and Du. (via Portuguese) indigo, all from L. indicum indigo, from Gk. indikon blue dye from India, lit. Indian (substance), neut. of indikos Indian, from India (see INDIA (Cf. India)). As the color of indi …   Etymology dictionary

  • indigo — ìndigo m DEFINICIJA 1. modroljubičasta boja nazvana po biljci indigofera iz koje se nekoć dobivala 2. papir za pravljenje kopija [indigo papir] SINTAGMA bijeli indigo kem., v. indoksil ETIMOLOGIJA njem. Indigo ≃ lat. indicum ← grč. indikón:… …   Hrvatski jezični portal

  • Indĭgo — (Indicum), blauer Farbstoff, kann aus vielen Pflanzen erhalten werden, findet sich aber niemals fertig gebildet in diesen Pflanzen. Die wichtigsten Indigopflanzen sind: Indigofera tinctoria, Anil, articulata, sumatrana, arracta, argentea, hirsuta …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Indigo — (Сан Карлос де Барилоче,Аргентина) Категория отеля: Адрес: Av. Bustillo Km 22, Llao Llao, 8400 …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.